3 juillet 2015

Eté 2015 - Objectifs montagne !

Cet été 2015 sera probablement le dernier où je je prendrai part à des courses au sein de l'élite. Même si j'ai toujours autant de plaisir à faire du sport, je ressens des difficultés à relancer la machine et m'astreindre à une certaine rigueur nécessaire à la performance. Et puis finalement, cette machine a déjà bien servi !

Pointe de Bellevue 
Malgré tout, il y a encore une course mythique à laquelle j'ai toujours rêvé de participé. Quasi un rêve de gosse ! Sierre-Zinal le 9 août. D'abord pas très motivée à m'aligner encore avec des avions de chasse, j'ai pris ma décision assez récemment. J'essayer de trouver une certaine aisance à crapahuter les montagnes, même si c'est un leurre. Habitant sur un terrain idéal, c'est vrai que mes séances d'entraînement sont simplifiée. Je prendrai donc le départ de cette course extraordinaire dans l'élite le 9 août à 9h.

Si je récupère (mais pour moi c'est une inconnue totale), je m'alignerai encore le 29 août au Tour de Bellevue, 37km et plus de 2000m de dénivelé, sur des sentiers intégralement accessibles à pied depuis chez moi. Forcément de nouvelles sensations, une nouvelle manière de gérer l'effort. Et surtout, surtout, des paysages magnifiques ! Après le bitume des villes des marathons, les yeux rivés sur sa montre, c'est l'espace, la nature, les montagnes et les sensations qui m'attendent.

Ceci n'empêche pas une préparation sérieuse. Les intensités en côte sont facilement accessibles, sans oublier le travail en descente, capital pour finir Sierre-Zinal sur ses deux pieds, à ce qu'on m'a raconté :-)

Puis, si mon corps et ma tête le veulent bien encore, après tout ça, je serai au départ du Romande Energie semi-marathon de La Côte, le 13 septembre, dont j'ai l'honneur d'être la marraine une nouvelle fois, pour sa 2ème édition. Vainqueur en 2014, j'essayerai de défendre mon "titre", même si je pourrai prétendre, à mon grand regret, à un chrono extraordinaire sur ce semi pourtant particulièrement rapide. C'est un semi que je vous recommande vivement pour préparer vos marathons de l'automne. Rapide, avec un léger dénivelé négatif, et avec le vent dans le dos, il est probable que cette course soit bientôt une référence pour effectuer des chronos canons. Lea Sprunger, notre sprinteuse nationale fraîchement reconvertie sur 400m haie, en est l'organisatrice.

Mais, en guise de préparation et aussi de test dans une grande chaleur, ce sont les Rochers-de-Naye qui m'attendent ce dimanche 5 juillet un peu avant midi...

20 mai 2015

Saison "nature" et en côte


La Monthey-d'Illiez 2013
 Ces derniers temps, j'ai bien réfléchi. Après tant d'années à parcourir les routes pour performer dans le triathlon et le marathon, il est maintenant temps que je découvre plus à fond ce qui m'entoure, les sentiers, les sommets, les vallées, et d'en faire un terrain d'entraînement ludique et rentable (dans le sens où je ne souhaite plus investir du temps dans les déplacements pour aller m'entraîner, mais utiliser ce que j'ai à disposition dès que je franchis le seuil de ma maison). Je vais donc naturellement me tourner vers des courses plus "nature" comme les trails : longues, courtes ou moyennes distances, je ne sais pas encore, à voir avec les envies, les opportunités, et l'énergie que j'aurai durant cet été. En 2013, j'ai eu un avant-goût de cette discipline, en participant à La Monthey-D'Illiez, à la course de côte Neirivue-Le Moléson et à Montreux-Les-Rochers de Naye. Je n'ai jamais été particulièrement à l'aise dans les tronçons les plus raides, mais je ne m'y étais presque jamais entraînée. Mais j'ai par contre adoré les paysages lors de ces épreuves.

Côté entraînement, c'est tout de suite plus facile de se motiver à partir en côte. J'ai déjà  pu tester quelques idées de séances originales, afin de m'habituer à ces efforts spécifiques.  Ce samedi lors de la Monthey-D'Illiez, qui empruntera des sentiers que je connais bien, j'essayerai de moins souffrir dans les pourcentages élevés.

Il y a de fortes chances que cette nouvelle "orientation" m'amène à prendre le départ à fin août au Tour de Bellevue. Je ne trouverai jamais une course dont l'itinéraire entier est à portée de baskets depuis mon salon.  Une belle fin peut-être, avec une arrivée à Troistorrents Après avoir effectué plusieurs tours du monde pour le sport, je pourrais peut-être décider d'arrêter à la fin de cette saison dans ma commune.


29 avril 2015

Saison 2015

Je démarre ma saison 2015 très tardivement, par les 20km de Lausanne samedi dernier. Mis à part 2 étapes au Tour du Chablais pour me donner un peu de rythme, j'ai un peu traîné la patte ce début d'année. Je termine 2014 sur les rotules, fatiguée, malade. La course à la qualification pour les championnats d'Europe de Zurich, que je finis par obtenir tardivement, a usé mon corps plus tout jeune.
Entre Noël et Nouvel-An, j'ai laissé mes baskets de côté durant 3 semaines. Je crois que cette pause était nécessaire, mais à 44 ans, le retour est rude ! Partagée entre l'envie de mettre la flèche à droite question dossards et objectif, ou faire une sorte de "tournée d'adieu" sur les courses que j'ai beaucoup appréciée, je me remets à l'entraînement, avec une conviction modérée. Les premiers footing sont rudes, et les premières accélérations plus que décourageantes. J'évite de trop regarder les chronos dans un premier temps. Je me décide finalement fin mars, après une bonne série d'entraînements positifs. Je me sens capable de viser le top 5, mais pas de faire mon meilleur chrono de 1h12.

A l'arrivée, je termine un peu trop loin du chrono espéré, en 1h17'45, au 7ème rang final. La 4ème était jouable dans un bon jour.
Je suis tout de même fière de passer le relais pour de bon à mes deux athlètes, Laura Hrebec, toute récente championne d'Europe de duathlon et 3ème de l'épreuve, et Claudia Bernasconi avec qui je démarre une collaboration cette semaine et qui finit 5ème du 10km avec un plateau très relevé.

J'envisage la suite sous forme de courses et d'entraînement plus "nature", avec pourquoi pas un trail sur une moyenne distance en fin de l'été. Je sens que ce choix serait cohérent avec mes convictions, d'être plus proche de la nature et d'éviter des déplacement en voiture inutiles en utilisant le terrain qui se trouve devant ma porte, des chemins, des cailloux, des pentes.

Il me permettra aussi de faire quelque chose de nouveau. qui ne nécessite pas de grandes qualité de vitesse que je n'ai plus !


19 décembre 2014

Fin de saison et ...

Me voici au terme d'une de mes dernières saisons en tant que (ce que j'appelle) sportive d'élite. Ma dernière course 2014, que j'avais à coeur de réussir et que j'avais même assez bien préparé, la Trotteuse-Tissot de la Chaux-de-Fonds, ma ville natale, s'est soldée par une 4ème place. Malade, j'ai dû m'incliner. Je sais maintenant que je n'ai pas fait ma chochotte car cela fait une semaine que je lutte contre une sinusite carabinée.

C'est un nouveau signe qui ne trompe pas, les vacances seront les bienvenues ! Après 2 marathons, dont un dans le cadre des championnats d'Europe, 2 semi-marathons (1h17 à Ferrara en mars), quelques 10km (meilleur temps de la saison 35'30), un camp d'entraînement en janvier avec Swiss Athletics au Portugal, je me sens très fatiguée aussi bien mentalement que physiquement. Dès demain, place aux vacances en famille et pas question de planifier des entraînements.

Dès la rentrée je devrais normalement retrouver l'envie de galoper un peu de nouveau et en fonction de la forme et de ma motivation, je déciderai quelle forme donner à ma probable tournée d'adieu au sport de performance....

J'aimerais remercier tout particulièrement mes partenaires, avec en tête Sporttip que me soutient depuis de nombreuses années. Asics bien sûr, et le fitness Form24. Ainsi que mon coach Pierre et ma famille qui ont toujours cru en moi et supporté mon insatiable besoin de fixer des objectifs.

De belles fêtes à tous!

25 octobre 2014

Début de la saison d'automne - demain, 10km!

Après près de deux tiers de l'année consacrée au marathon, et une participation aux Championnats d'Europe le 16 août, je tenais à exploiter encore tous ces efforts consentis à l'entraînement. Une période de récupération et de réflexion a été nécessaire, car non seulement j'ai 43 ans et penche indéniablement et en toute logique vers la pente descendante, et, depuis le 1er septembre, j'ai un nouveau travail qui me comble mais qui a nécessité une adaptation de mes plages d'entraînement et me laisse moins de temps. Mes 3 derniers marathon me laissant un peu sur ma faim, j'aimerais encore faire une ou deux courses bien préparées avant de prendre du recul par rapport au "sport de performance".
Cet automne, je vais continuer à optimiser mes plages d'entraînement en travaillant sur la vitesse, la VMA et la force : 3 qualités athlétiques qui s'envolent avec les années, mais que l'on peut maintenir avec un entraînement ciblé. Et…on verra bien ce que cela donne ! Après les 10km de Lausanne demain, qui me donnera des indications, je pense orienter ma préparation en vue de la course de l'Escalade le 6 décembre. Puis je serai encore au départ de la Trotteuse à la Chaux-de-Fonds le 13.

8 octobre 2014

Projet PASTEC - Zoé4Life - Raid L'Arbre Vert au Cambodge

Copyright "L'Illustré"
Il y a quelques semaines, j'ai été contactée par l'association zoe4life qui cherchait une marraine pour soutenir le projet de 3 de ses membres  : Patricia, Katja et Sarah vont participer à un Raid aventure écologique et caritatif, le Raid l'Arbre Vert, au Cambodge, qui aura lieu au mois de novembre. Tout le monde, y compris moi, se souvient de la petite Zoé et de sa jolie petite bouille toute souriante… zoe4life qui a été créée par des amis et famille de Zoé peu avant son décès l'an passé, soutient un programme appelé PASTEC (Promotion de l'Activité Sportive Thérapeutique pour l'Enfant atteint de Cancer.) Ce programme consiste à offrir aux enfants malades en traitement, bien entendu de manière adaptée, une séance de sport hebdomadaire sous surveillance médicale. Il a été prouvé que le sport permet non seulement aux enfants malades de retrouver confiance en eux, car les traitements les diminuent énormément physiquement et psychiquement, mais aussi leur permet de maintenir un minimum leur musculature qui fond comme neige au soleil. Par ailleurs cela permettra également aux parents de souffler un peu dans une vie bercée par les visites à l'hôpital, et qui ne trouvent pas encore du temps et de l'énergie pour les emmener faire du sport.
Copyright "L'Illustré"

J'ai été bien entendu touchée par cette cause et cette demande de parrainage, d'autant plus qu'elle me permet de partager mes compétences: conseiller Patricia, Katja et Sarah dans leur entraînement qu'elles ont déjà bien entamé. Ce Raid leur permettra de récolter des fonds pour le programme  PASTEC.






Les 3 radieuses vont donc bientôt prendre le départ de cette épreuve difficile qui nécessitera beaucoup d'endurance. Elle dure une semaine et des journées variées et sélectives les attendent : course à pied, VTT, kayak, grimpe, tir à l'arc, et diverses épreuves de "survie" type construire un radeau avec des déchets de plastique et de bois, etc.  Elles s'entraînent de 4 à 5 fois par semaine et entre 10 et 12 heures. Tout cela en conciliant vie de famille et leurs jobs respectifs. Chapeau ! Bien que je connaisse bien cette problématique je ne rencontre pas souvent des femmes qui s'investissent autant alors qu'elle n'ont aucun passé de sportive d'élite !

Mon rôle sera de les conseiller dans leurs dernières semaines de préparation (6).

L'Illustré, partenaire de l'association zoe4life, a fait un joli article cette semaine: http://www.illustre.ch/les-blogs/zo%C3%A94life/une-marraine-pour-nos-trois-raideuses?esi


Pour des information au sujet de l'association zoe4life et faire des dons:  http://zoe4life.org